" Reproduction des Origines. " tableaux corporel par Guillaume Smash et Olivier Poinsignon 03 mai 2019 "L'...

" Reproduction des Origines. "


tableaux corporel par Guillaume Smash et Olivier Poinsignon
03 mai 2019


"L'Origine du monde" de Courbet est chronologiquement apparue avant "L'Origine de la Guerre" d'Orlan, mais quand est née la censure ? Si je devais dire une seule chose au sujet de la censure c'est que celle-ci fertilise abstraitement notre esprit en renforçant notre impuissance en relation à l'objet censuré. La distance maintenue est une manipulation qui peut créer le sacré dans l'esprit des gens comme il peut créer le maudit. Si l'on reproduit en  constatant la réalité à la manière de Courbet, on ne questionne pas la légitimité morale de l’existence du sujet reproduit. La censure ne révèle t'elle pas l'incapacité du censeur à lire objectivement l'objet censuré ? C'est la lecture de celui qui crée la censure qui est subjective et qui questionne la morale. 


" La censure est la chose la plus néfaste à regarder,
elle dénature et nous empêche 
de développer notre relation à l’altérité. " 


Si je n'utilise pas le "photo réalisme" dans mes aventures je dois avouer que la citation se devait d'être la plus fidèle possible. Ce n'est qu'à cette condition de reproduction que le troisième tableau peut exister avec clarté. La censure est peut-être plus dangereuse que la réalité crue. Elle laisse l'autre s'imaginer le pire en coupant d'une réalité nous appartenant. La censure a le pouvoir de fragiliser. Et bon sang cette phrase est stupide mais : la réalité existe même si on la censure. 


C'est dans le cadre d'une collaboration couleur avec Guillaume Smash, que notre mécène Lucas nous a offert la possibilité de traiter le sujet que nous souhaitions. Sans contrainte de taille et sur la partie du corps de notre choix ... 
la " Reproduction des Origines " se trouve donc au-dessus d'une autre collaboration colorée: une magnifique licorne géante se donnant du plaisir sur un arc en ciel. 
Une pièce signée Ceti et Niko Inko.



Plus de vidéos et d'explications sur ABOISSON.






J'en profite pour vous conseiller ce documentaire passionnant
questionnant la place du nu dans l'art. Signé Arte.
Bonne soirée.











Aucun commentaire:

Publier un commentaire

laissez un message