Mardi matin dernier je reçois un coup de téléphone un peu surprenant, une dame me demande si je tatoue à l’intérieur des mains alors que je...
Mardi matin dernier je reçois un coup de téléphone un peu surprenant, une dame me demande si je tatoue à l’intérieur des mains alors que je suis justement entrain de finir mon article sur ce sujet en ventant l'intensité d'un tel placement. Là où je trouve ça curieux c'est que je ne parle pas à la personne concernée. Effectivement Béatrice a perdu son mari il y a 3 semaines et au milieu des démarches administratives qu'implique cette perte elle note des références dans sa main. Magie, quelques heures plus tard, le mouvement, les plis de la main ainsi que l'humidité laissent apparaître une marque bien plus glamour  que la référence d'origine. L'idée de garder cette marque semble émerger aussi subitement...ça sera son premier tatouage!

Après un premier essai en salon, le tatoueur qu'elle consulte ne veut pas tatouer l’intérieur de la main ... c'est là que ses copines prennent le relais "on va trouver quelqu'un qui veut et qui sait le faire et pas besoin de raconter ton histoire à chaque fois". On en est là et 24h plus tard je bats le fer tant qu'il est chaud pour ne pas modifier les sensations. Mais l'idée de rajouter des choses a déjà fait son apparition...je prends ma respiration et je mets en avant la force de l'image apparue dans sa simplicité, une image immanente d'amour. Le cœur apparu étant d'une petite taille il est facile de comprendre que tout élément supplémentaire viendrait nuire à la lisibilité du motif, du moins à sa valeur hiérarchique graphique.


tatouage dans la main, tatouage petit cœur, tatouage mariage, tatouage poésie


Pragmatiquement parlant on a beau mettre des choses dans les dessins que l'on porte, il y a tout de même des "valeurs" de lisibilité, de taille, de contraste à prendre en compte pour qu'un artifice ne vienne pas casser la puissance naturelle du message de base ... et dans ce cas-là ce tout petit cœur c'est un diamant brut qu'il ne faut pas toucher. Le dessin du cœur n'est pas parfait mais on ne l'a pas modifié, il était déjà très lisible!



En fin de séance j'ai demandé à Béatrice si je pouvais partager cette histoire...elle m'a dit oui avec fierté pour lui. Encore une preuve qu'il n'y a rien de plus beau que la sérendipité (mon mot préféré).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

laissez un message